Mar 18

De l’autre côté du µ4/3…

« De l’autre côté »… Parce que je vais pour la première fois depuis mon inscription sur le forum Lumix en 2009 poster non plus en Lumix mais en non Lumix, cependant toujours en µ4/3… (non, non, je vous rassure je ne vais pas passer au réflex, je ne suis pas devenu fou quand même… )

Car pour mes 35 ans le 5 mars dernier, est arrivé à la maison ce bel objet :

Et oui, je vais voir du côté d’Olympus ! Après longue réflexion, je me suis offert un E-M5.
Le premier contact avec l’appareil est surprenant ; plus compact, moins « trapu » que le GH2, il offre cependant un ressenti de solidité et de qualité par son poids, sa densité (je ne sais comment l’exprimer autrement). Sa prise en main est assez agréable, l’absence de poignée ne me gêne pas. C’est une tenue « à l’ancienne », comme avant.
Je m’attendais à l’horreur absolue en ce qui concerne les menus Olympus, au vu de ce que j’avais pu lire ici et là.
Finalement, passé les premières heures d’hésitation, ce n’est pas insurmontable. C’est un coup à prendre. Je trouve qu’on peut pousser la personnalisation vraiment très loin, c’est assez fantastique. Quant au manuel, c’est du même acabit broussailleux que chez Pana, avec des renvois d’un chapitre à l’autre… Rien de nouveau sous le soleil, ça doit être la logique japonaise lol!

Mon exemplaire n’était pas pourvu de la dernière version du firmware (v2.0) qui apporte entre autres améliorations une cible AF plus petite (en fait la même que je me suis programmé dans mon GH2…) ce que je préfère pour une MAP bien précise. J’ai effectué la mise à jour en quelques minutes et sans encombres.

Le plus surprenant pour moi, c’est… Le bruit du déclencheur. Quel bonheur ! Très surpenant ce… silence. Feutré, moelleux, très doux… N’ayant jusqu’alors pas eu de point de comparaison, je découvre à présent à quel point le GH2 est bruyant.

Les premières images test réalisées avec mon optique fétiche (le leica 25mm f1.4) sont d’excellente qualité. Les JPEGs sont surprenant (je n’ai pas fait de JPEG depuis au moins trois ans !) mais je reste quand même fidèle au RAW, le meilleur support.
La stabilisation boitier fait des merveilles. Le 5-axes s’avère redoutable avec mes focales fixes non stabilisées.

J’apprends à découvrir l’OM-D chaque jour. J’ai encore beaucoup d’automatismes hérités du GH2 et parfois j’hésite pour aller chercher telle ou telle fonction. Mais ça vient petit à petit…

En tout cas je suis un Olympusien tout neuf… et heureux ! Rendez-vous bientôt par ici pour quelques images…