Sep 28

Good Morning Gruissan !…

Bonjour,

Gruissan, 26 Août 2015, 7h du matin. Après une arrivée dans la grisaille les jours précédents, la météo nous fait une petite faveur.  Les nuages ont laissé la place à un ciel d’un bleu pur et à une lumière unique. Réveillé tôt, j’aperçois de notre fenêtre une très belle lueur matinale qui se répand dans les rues et le port du village, je ne résiste pas à descendre de l’appartement avec l’OMD en bandoulière pour une longue balade dans le Gruissan matinal, les rues vides de touristes. Ambiance unique de se balader en solitaire dans ces ruelles habituellement noires de monde. Le soleil qui se lève sur le port est superbe, je fais toute une série avant de finalement revenir d’un pas tranquille déguster mon petit-dèj’, heureux d’avoir eu cette jolie lumière pour moi tout seul.

OMD EM5 + 12-40 f2.8

.
1/

.
2/

.
3/

.

4/

.

5/

.
6/

.

7/

.

8/

.

9/

.

10/

.

11/

.

12/

.

13/

.

14/

.

…Et pour finir cette série, « l’ombre matinale du photographe »… Wink

.

15/

.

L’ensemble de cette série et d’autres images sont visibles en grand dans la Galerie => clic !

Sep 24

Hors-Saison

Je vous déconseille la vue de ces images si vous venez de reprendre le travail…
Mais cette fois il faut se faire une raison… L’été est bel et bien fini !….

Balade hors-saison à l’OMD EM5 + Zuiko 12-40 – Cliquez sur les images pour les voir en grand.

1/

.

2/

.

3/

.

4/

.

5/

Allez va, plus qu’un an avant les prochaines grandes vacances…

Sep 14

Gruissan, à l’assaut de la Tour Barberousse

La tour Barberousse qui surplombe le village de Gruissan est tout ce qui reste d’un château bâti à la fin du Xe siècle pour observer les alentours du port de Narbonne et protéger la cité contre les invasions maritimes.
Au XVIe siècle, Richelieu ordonna la destruction de l’édifice qui fut, ensuite, laissé à l’abandon.
Aujourd’hui, le village de Gruissan, construit en circulade, entoure les ruines du château, au pied desquelles se trouve l’église paroissiale Notre-Dame de l’Assomption. Le site de la tour offre un panorama assez spectaculaire, d’où l’on peut admirer tout le village ainsi que la côte, l’étang, les marais salants et le port de Gruissan.
Je vous propose donc de monter à l’assaut de la Tour en une balade photographique monochrome.
Ce fût l’un des deux jours de franc soleil des vacances… 😉
L’ensemble est réalisé à l’OMD EM5 + Zuiko 12-40 f2.8 et Lumix 45-200.
 .
1/ Une petite vue d’ensemble pour commencer. (image déjà publiée et retraitée en N&B)
2/ La Tour au petit matin.
3/ Rapprochons-nous pour voir de plus près et entrons dans Gruissan.
4/ A la sortie d’une ruelle, elle se dévoile !
5/ C’est par un simple escalier que commence l’ascension, il se rétrécit par la suite.
6/ Cela se poursuit ensuite dans la roche
7/ Durant l’ascension on peut profiter du paysage qui entoure la petite colline, une vue par-dessus les toits nous révèle l’étang.
8/ Le clocher de Notre-Dame de l’Assomption et le vieux village.
9/
 
10/ Ça se précise ! Il y a du monde malgré un vent à décorner un bœuf.

 
11/ Nous voici au pied de la Tour, extrêmement difficile à photographier sans avoir un pékin devant, ça grouille de touristes là-haut, le vent pourtant infernal ne les fait pas fuir mais contribue par contre à faire bouger le photographe qui a parfois du mal à cadrer finement, la stab n’est pas un luxe ici lol!

 
12/

 
13/ Y’a encore du boulot de restauration !

 
14/ Vue sur l’étang

 
14bis/

 
15/

 
16/ Panoramique sur Gruissan depuis le pied du de la Tour; cliquez dessus pour la version HD Wink

 
17/ Il va être temps de redescendre, une autre balade nous attends

 
18/

 
19/ Un peu de la végétation assoiffée par le vent et le soleil

 
20/ Les toits, j’aime bien leur côté graphique…

21/

22/ Le soleil se couche sur Gruissan et Barberousse

23/

Pour finir ce petit reportage, en bonus deux images… Couleurs !!!! La Tour dans la lumière brumeuse d’un autre soir.

 

24/

 
25/ Et oui, il y a encore du monde… Merci le 45-200 Wink

L’ensemble des photos est disponible en plus grand dans la Galerie => en cliquant ici

Sep 14

Gruissan

Bonsoir,

Je vous propose une petite carte postale de Gruissan, petit village méditerranéen situé dans le département de l’Aude, les pieds dans l’eau et la tête dans la garrigue, il n’y manque que le son des cigales et le cri lointain des mouettes Wink

Ce jour-là était l’un des deux jours de franc soleil que nous avons eu… Pas de chance mais on en a profité quand même.
OMD EM5 + Zuiko « Objectif à CP »


Cliquez sur l’image pour la voir en grand

Sep 05

Jazz In Marciac 2015

Article de rentrée, pour se remémorer un peu du soleil, retour en arrière au cœur de l’été… Voici donc quelques coups d’œil à Jazz In Marciac 2015. Ce festival est un vrai bonheur, même si l’on aime pas le jazz, on est obligé d’être charmé par l’ambiance, les expos, la lumière de la bastide Gersoise.

Ces photos ont été prises durant trois visites consécutives au festival « Off » au coeur de Marciac, les 2, 9 et 16 août 2015. Il y en a trois catégories :

– Sur scène et en musique
, pour le côté musical du reportage (on est quand même là pour ça ! Wink )
– Au coeur du public, où certaines personnes nous ont surpris par leur talents de danseurs sur des airs endiablés, et d’autres… Pour d’autres choses Wink
– Photos de rue à Jazz In Marciac, images réalisées au cours de déambulations parmi la foule et les stands….

Quant au choix du noir et blanc, et bien… Juste parce que j’aime ça Wink

Côté matériel : au gré des images, Olympus OMD EM5 + Zuiko 12-40; Leica 25 et Lumix 45-200.

L’intégralité du reportage, trop important pour être publié ici, se trouve dans la Galerie dédiée. Bonne visite Wink

1 – JIM 2015 :  Sur scène et en musique

1/ A l’arrivée, la foule est déjà nombreuse sous le barnum de la place centrale :

2/ Y’en a pourtant un qui dort ! Wink Voyons donc ce qu’il se passe sur scène.

3/ Oh Yeah !

4/

5/

6/ Le batteur et sa forêt de micros

7/

8/

9/

10/ Changement de groupe.

11/

12/

13/

14/ Il y a également dans les rues du villages des petits groupes qui jouent et régalent toutes les oreilles.
Ceux-là produisaient un excellent Blues que n’aurait pas renié le maître Robert Johnson en personne :

15/

15bis/ Un autre groupe où le clarinettiste était déchainé

15ter/

16/ Ce groupe-ci était absolument délirant et mettait une ambiance d’enfer. Au point que plusieurs spectateurs se sont mis à danser au pied de la scène, comme vous le verrez dans la deuxième partie de la série (non, elle n’a pas fauché les lunettes à Polnareff…….)… Hein ? Comment ça vous trouvez que le tromboniste lorgne un endroit bien précis ? :

17/ Quoi, vous n’aimez pas mes lunettes ?

18/ Grrrr !

19/ Z’avez raison, j’y vois mieux sans lunettes finalement !

19bis/ Restez concentrés, les gars !

20/ Il est d’accord !

21/ Oh oui, j’te trouve mieux sans lunettes ma chérie !

22/ D’accord mon cœur, sans lunettes… Et en léopard, tu me trouves comment ?

23/ En léopard ma biche, mais tu nous rends tous fous !

24/ Aaah ! coquin, je savais que ça te faisais de l’effet !

25/ Bon allez, on finit le morceau parce qu’on en peux plus, là

26/ Un dernier solo de batterie

27/ Wap-doo-wap, wap-doo-wap…

28/ Pour le final mes chéris, j’ai remis mes lunettes, que ça vous plaise ou non !

–ooOoo–

2 – JIM 2015 :  Au cœur du public

1/ Celle-là, vous l’avez déjà vue, mais je l’aime beaucoup. Alors je commence par elle.

2/ – Maman ! Je ne comprends rien au Jazz…
– Ça va venir mon petit.

3/

4/ Les fesses à l’air…

5/ …Mais la tête couverte.

6/ Alors ces deux-là, ils étaient absolument fabuleux. Alors que le groupe sur scène jouait avec enthousiasme, ils se sont levés et ont entamés des pas de charleston au pied de la scène. Ils ont fait l’admiration de nombreux spectateurs qui les ont applaudis autant que le groupe et ont été rejoints par d’autres danseurs amateurs durant les morceaux.

7/

8/

9/

10/

11/

12/ Changement de partenaire

13/

14/

14bis/

15/ Les pas des danseurs

16/ Après la danse, un peu de repos…

17/ Allons boire un verre au fond, sous les parasols rafraichissants.

–ooOoo–

3 – JIM 2015 : Photos de rue Au gré de mes déambulations…

Bon on va être logique, on va commencer la série « photo de rue » par une… photo de la rue débouchant sur la place de Marciac. Attention au vélo

1/

2/ Réveil difficile ? Surement a hard day’s night in Marciac.

3/ Suivons ces deux festivalières au cœur des stands qui entourent la place sous les arcades de Marciac.

4/On y trouve toutes sortes de choses, entre autre des tableaux qui peuvent laisser dubitatif…

5/ Des stands très très encombrés…

6/ Des charmantes marchandes de glaces.

7/ A propos de charmante, l’ingénieur du son ne s’ennuie pas. Il devrait faire gaffe, une assistante comme ça il y aurait de quoi être déconcentré et se mélanger les retours micros. Il doit lui tarder ce soir !

8/ Le danseur au mannequin (bon pourquoi pas… ?)

9/ Il y a, dans un coin dissimulé sous les arcades, un restaurant qui s’appelle « le Monde à l’envers ». Effectivement ici on ne sait plus ou donner de la tête et les lois de l’apesanteur semblent modifiées. La meilleure table est au plafond.

10/ Les effets visiblement positifs du « Monde à l’envers » sur un client qui vient de terminer son repas :

11/ Les minis-Jazzmen :

La série des photographes – J’entame ici une mini-série dans ce chapitre photo de rue, consacré à … Nous, les photographes :

12/ Un Leicaïste (?) très concentré sur les voilures du barnum :

13/ Une photographe concentrée sur la scène

14/ Dans le collimateur

Voici maintenant la mini-série « Festivaliers »…

15/ Le festivalier gourmand

16/ Le festivalier connecté

17/ Les festivaliers en manque d’exotisme se faisant photographier en compagnie des vendeurs de bijoux Touaregs :

18/ Pendant ce temps, le Touareg qui n’est pas sur la photo-souvenir va voir le stand des Touaregs concurrents :

19/ Effectivement ils ont l’air de bien bosser !

20/ Le festivalier qui s’est trompé de festival : celui-ci pensait être au festival Country de Mirande et cherchait JR un disque de Johnny Cash sous le bras.

21/ Mais où sont donc passées les filles de Claude ? Ben là, c’est marqué…

22/ Pour clôturer cette série, un clin d’œil à cette mini-expo photo sur les coulisses de Marciac, qui vaut bien qu’on s’incline… Wink



Alors, viendrez-vous à Jazz In Marciac 2016 ?

 

…Et ainsi profiter en musique de la belle lumière du Gers ? Wink