Mar 29

Tarbes : Confinement jour 1

Bonsoir,

Je ne fais plus beaucoup de photo depuis un moment. J’avais toutefois envie de poster cette image ce soir, en forme de témoignage.

Mercredi 18 mars 2020, la crise du Coronavirus monte en puissance, 1ère matinée du confinement, 8 heures du matin.
j’ouvre mes volets pour ma première journée de télétravail. Depuis hier midi et comme beaucoup de monde, moi et mes collègues avons dû quitter nos bureaux pour ne plus y revenir jusqu’à nouvel ordre.
Silence total, le simple fait de manipuler les persiennes me donne l’impression de faire un boucan d’enfer. On a envie de faire chaque geste plus doucement.
Un café avalé, je vais à mon portail, à la fois poussé par la curiosité et désorienté par cette situation inédite, marche quelques mètres, débouche sur l’avenue.

Habituellement à ce moment-là il est très difficile d’essayer de traverser le boulevard alors en pleine heure de pointe.
Alors s’y tenir debout en plein milieu…
Vision dantesque, accentuée par le brouillard, un silence de mort où le moindre petit bruit est anormalement amplifié en ce milieu urbain d’habitude fourmillant.
Et bien entendu, pas âme qui vive.

Je me suis fendu d’une photo “pour l’Histoire” avant de vite retourner chez moi pour ne plus en sortir.

 

 

Olympus PEN-F + Lumix 20mm f1.7

 

 

Mai 28

Feuilles.

Bonjour,

Juste des feuilles…


Olympus PEN-F + Leica 25mm f1.4.

Jpeg boitier (avec quelques petits ajustements tout de même !). Je le précise car cela fait presque dix ans que je ne fais plus de jpeg, je travaille exclusivement en RAW et encore plus en N&B où ce format est roi.
Néanmoins je dois bien reconnaitre que les Jpegs du PEN-F sont assez qualitatifs.

Pour cette session, j’ai fait du RAW+Jpeg avec l’un des profils “mono” du PEN-F (molette de devant).

J’ai eu beau triturer le RAW dans tous les sens, je ne suis pas parvenu à avoir le rendu du Jpeg que m’avais donné le boitier et que je préférais pour cette photo. Comme c’est le résultat final qui compte… Je ne suis pas sectaire sur ce coup-là.

Du coup quand je prévois de faire du N&B avec le Pen-F, je garde les Jpegs et compare, dans certains cas ma tambouille personnelle du RAW me permet d’obtenir ce que je veux avec plus de latitude (notamment rattrapage de zones surexposées ou de noirs bouchés !), dans d’autres le Jpeg du boitier sera déjà top avec quelques petits réglages.

Feuilles. 1305401286

Avr 30

“Si Versailles m’était conté…”

Bonjour,

“Si Versailles m’était conté…” Détail d’une Simca Versailles V8 1955. Modèle haut de gamme de la série. Et oui vous avez bien lu, il était courant de s’offrir un V8 chez un constructeur français… Bon l’essence n’avait pas le prix actuel et la pollution en s’en foutait, en plus tout le monde fumait "Si Versailles m'était conté..." Aras_qui https://fr.wikipedia.org/wiki/Simca_Vedette

A l’époque, les voitures avaient de la classe jusqu’à leur nom : dire “je roule en Versailles”, ça claque quand même.

Simca a sorti toute une série avec des noms de château dans les années 50. Imaginez-vous prononcer “Je vais faire mes courses en Trianon” plutôt que “Je vais à la supérette en Clio” ou encore “Je vais chercher les enfants en Chambord” plutôt que “je vais récupérer les gosses avec le Kangoo”… Pas mal, non ?
A méditer… "Si Versailles m'était conté..." Aras_qui

 

 

Olympus PEN-F + Zuiko 17mm f1.8

Avr 28

Chevrolet Master Deluxe Coupe 1938

Bonjour à tous,

Balade à la 35ème bourse d’échange de l’embiellage d’or à Tarbes le 14 avril dernier, où cette Chevrolet Master Deluxe Coupe de 1938 m’a tapé dans l’œil et dans l’objectif. Première sortie également avec mon Olympus PEN-F flambant neuf !

 

Olympus PEN-F + Zuiko 17mm f1.8

Déc 28

“La jalousie”

Un petit bout d’été en ce 28 décembre…

Plongé dans mes archives estivales histoire de me réchauffer un peu, cette petite image d’une milonga nocturne au Jardin Massey à Tarbes en plein mois d’août a refait surface.

Il faisait bon ce soir-là… Les clubs de danse ayant une plus grande proportion de femmes que d’hommes inscrits, les Tangueros avaient l’embarras du choix pour inviter une belle partenaire à venir doucement tourbillonner sur la piste de bois verni. C’est d’ailleurs au même moment que je pris “la rencontre”.

Ainsi pour certaines de ces dames, il fallait patienter un petit peu qu’un caballero se libère…

“La jalousie”



Festival Tarbes en Tango 2018, 21/08/2018

Olympus OM-D + Leica 25mm f1.4